CORTEGE.COM - Le mariage en Provence, mariage Côte d'Azur, mariage Languedoc, mariage Drôme, mariage Corse
Mariage en Provence, Côte d'Azur, Languedoc Roussillon, Drôme et Corse

  Le site de référence pour organiser son mariage. N°1 depuis 1998

19 Août 2019

Blog mariage gratuit

Magazine mariage

Salon du mariage

Guide du mariage

  

 

 

CORTEGE.COM
Le site de référence
du mariage en Provence,
Côte d'Azur, Languedoc,
Drôme et Corse
depuis 1998 !

 

 


Professionnels du mariage en Provence Côte d'Azur et Languedoc
Au service des Professionnels du Mariage

Sollicité régulièrement par les professionnels du mariage de toute la région, CORTEGE.COM a créé pour vous une « fiche pratique » pour savoir comment choisir son salon du mariage.

En effet, l’offre est large, et l’investissement toujours important, mais il n’est pas toujours facile de trouver LE bon salon.

Voici, une liste de pistes pour être sûrs de faire le bon choix. Bien sûr, ce qui suit a été rédigé dans votre intérêt et en toute objectivité, mais chaque professionnel du mariage pourra les utiliser ou non, ces quelques mots ne sont qu'un avis, un conseil.

COMMENT BIEN CHOISIR SON SALON DU MARIAGE ?

Un salon du mariage : qu’est-ce que c’est ?

Pour résumer, un salon du mariage, c’est une rencontre organisée entre les professionnels régionaux du mariage et leurs clients potentiels, les futurs mariés.

Pour ce faire, un organisateur joue le rôle de collecteur auprès des exposants et réinvesti « sa collecte » dans la communication, dans la décoration et l’accueil de l’évènement.

La communication :

  1. L’AFFICHAGE GRAND FORMAT : plus communément appelés « 4x3 », cet affichage est indispensable pour annoncer un salon grand public, notamment quand la cible est restreinte (les futurs mariés représentent environ 2% de la population). C’est de loin le point le plus important du plan de communication à vérifier. Pour avoir les meilleurs réseaux d’affichage, l’organisateur doit les commander environ 10 mois à l’avance. Attention bien sûr à ne pas vous satisfaire de l’annonce « panneaux grand format » ou « panneaux 4x3 » mais surtout à en connaître le nombre et le secteur d’affichage. En effet 20 ou 150 panneaux n’auront pas du tout le même impact. En cas de doute, n’hésitez pas à demander à l’organisateur ou à son fournisseur, la preuve de commande des panneaux… Si l'organisateur est de bonne foi, il ne devrait pas vous le refuser.
     

  2. LA PUBLICITÉ RADIO : Demander, si vous n’avez pas l’information, combien de spots radios, sur quelles radios, et si les spots sont en tranche ou en floating. En effet, privilégiez les salons dont la tranche d’âge des auditeurs est en accord avec la cible de visitorat. Pour un salon du mariage, les radios doivent être leader sur la tranche d’âge des 20/40 ans. Exemple: Radio leader sur + de 40 ans et 200 spots impact moindre que radio leader sur 20/40 ans avec 60 spots. Préférez les salons dont les spots radios ont été commandés en tranche, pour la répétition. En effet des spots en floating seront répartis dans la journée de manière aléatoire pour « boucher les vides », alors que les spots en tranches (plus chers mais 10 fois plus percutants) sont programmés à heure fixe et dans les tranches horaires de plus forte écoute. Attention, qui dit partenariat radio dit souvent spots en floating !
     

  3. PRESSE PAPIER : Spécialisée ou non, attention à ne pas vous laisser abuser par les listes à rallonge de supports papier. En effet, il y a une grosse différence entre insertion publicitaire à proprement dit et le « rédactionnel ». Le rédactionnel est un article gratuit, voire juste une insertion dans l’agenda local, donc souvent très maigre et au fin fond du journal. L'insertion publicitaire peut être choisie sur un emplacement de rigueur page 1 ou 3 et son cout sera plus important. De même attention à la moyenne d’âge de lecture des supports.
     

  4. INTERNET : Outre le site Internet du salon l'organisateur annonce son salon sur des sites portails. Attention, ici ce n’est pas le nombre qui compte, mais les sites et les statistiques de visite de ceux-ci. Mieux vaut annoncer un salon du mariage sur peu de sites très bien référencé et donc beaucoup visités, avec des bannières sur la page d'accueil que sur 25 sites au nombre de visites insignifiantes.
     

  5. POLITIQUE D'INVITATIONS : Préférer les salons dont l’entrée est payante car cela évite les « promeneurs » et évite d'avoir du « tout venant ».Néanmoins l'organisateur ne doit pas être avare d'invitation pour vos clients. Par exemple un traiteur pourra profiter des invités d'un photographe et inversement. Au plus les professionnels invitent de futurs mariés au plus les visiteurs sont ciblées sur le salon. Attention cependant le prix des entrées ne doit pas être prohibitif et devenir un frein à la visite des futurs mariés.

LE NOMBRE D'ENTRÉES :

Attention au nombre d’entrées annoncées par l’organisateur car il n’y a aucun moyen de vérifier ces chiffres. Si ceux-ci ne vous paraissent pas cohérents, adressez vous à vos confrères ayant participé au salon en question l’année d’avant pour connaître la tendance.

Globalement les organisateurs on tendance à gonfler leurs chiffres pour attirer de nouveaux exposants. Ne vous laissez pas abuser par des chiffres gigantesques. Un exemple 25 000 visiteurs pour 3 salons d'envergure moyenne est clairement impossible.

L’EMPLACEMENT ET LES QUOTAS :

Préférez les salons dont le placement se fait sur plan et pour lesquels vos confrères apparaissent sur le plan qui vous est transmis, pour vérifier que vos concurrents directs ne soient pas à côté ou en face de vous et pour voir le réel taux de remplissage du salon qui vous donnera aussi la tendance sur son succès. En effet, suivant votre emplacement, vous aurez la possibilité de rencontrer 2 fois plus de futurs mariés, donc ne négligez pas le choix de l’emplacement.

Certains organisateurs de salons mettent en place des quotas par corps de métier pour faire en sorte que chaque exposant rentabilise son stand et éviter que le salon du mariage devienne « le salon de la photo » ou le « salon de la robe de mariée »… Bonne initiative !

LA QUALITÉ ET DÉCORATION :

Veillez à vérifier que la qualité, et notamment la décoration générale du hall, le niveau de gamme des défilés etc… du salon correspondent à l’image que vous souhaitez donner à votre société. Pour en juger, n’hésitez pas à demander des photos du salon de l’année précédente et le détail des changements qui y seront apportés.

LE PRIX :

Le budget est l’affaire de chacun, mais sachez qu’il vaut mieux investir un peu plus et être sur un salon qui répond à un maximum des critères cités et qui sera, en terme de rentabilité, très intéressant, que d’investir peu et que ce soit de l’argent perdu.

Par exemple un salon à 200 € pour un stand de 6 m² n'aura pas les moyens de communiquer et ne sera pas forcément rentable.

Enfin, sachez que certains organisateurs font des facilités de paiement (mensualisation) sans frais… Bon à savoir !

www.cortege.com guide du mariage en ligne, salon virtuel du mariage, magazine du mariage en ligne

 COMMANDE EN LIGNE

Régler ma facture

 ACCES CLIENT

Mon compte

 INFORMATIONS

Tarifs

Présentation
Conditions générales Salon Virtuel
Conditions générales Noms de domaine et hébergement

 STATISTIQUES

Visites de CORTEGE.COM
Classement Hit-Parade

 VISUELS

Vignettes

 CONSEILS ET RÉFÉRENCES

Nombre de mariages par an
Choisir son salon du mariage

 


CORTEGE.COM - Le site du mariage en Provence - mariage Côte d'Azur - mariage Languedoc - mariage Drome - mariage Corse

site du mariage en Provence, Côte d'Azur, Drome et Languedoc
logiciel de caisse gestion de livraison à domicile pour la restauration